Mot-clé - performance

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 11 janvier 2019

Interface Malicieuse / Début d'un nouveau projet

dispositif.png

Interface malicieuse est un projet d’installation performative où les artistes sont mêlés au public. Une caméra en plan fixe filme la salle et ce qui s'y passe. Le dispositif numérique transforme ce signal en temps réel, produisant l’image projetée. Artistes et public interagissent avec elle en manipulant les matériaux et objets physiques présents dans la salle. Par signes, attitudes ou gestes, les artistes peuvent modifier l'état du dispositif. L’enjeu du projet c’est le jeu entre ces deux types d’interface, signal ou signe.

D'une façon générale, les spectateurs font face à une machine ou système qui est dans un état donné et c'est les possibilités qu'offre cet état qu'ils vont explorer. Un état de la machine est défini par un ensemble de transformations de ce que capte la caméra et le micro ainsi qu'un ensemble de paramètres de réglage. Il y a toute une variété d’états possibles qui définissent des phases de la performance et c'est les artistes performeurs1 qui par des gestes ou attitudes corporelles indiquent à la machine de changer d'état. Ils peuvent également de la même façon en modifier les réglages, ce qui permet par exemple de mettre la machine dans un état en limite de stabilité. Il en résulte une confusion entre ce que le public voit et ce qui se passe réellement dans la salle, induisant des possibilités d'exploration.

Le projet sera réalisé en collaboration avec l'Estia Recherche à Bidart (Pyrénées-Atlantiques) et vient de recevoir l'aide au développement du CNC/Dicréam.

1 Un ou plusieurs performeurs (musicien, danseur…) seront à chaque fois invités par l’auteur.